Passerez-vous aux cosmétiques « vegan » ? – Lettre Beauté au Naturel

Si vous êtes sensibles à la santé naturelle et à l’alimentation saine, vous avez sûrement entendu parler de la tendance « vegan » qui bat son plein. Les personnes qui mangent « vegan » sont très sensibles à la cause animale, et ne mangent plus ni viande, ni lait, ni œufs. Cette tendance est aujourd’hui présente dans la filière cosmétique. Tant mieux, car les cosmétiques n’ont pas toujours épargné la vie de nos amis les animaux !
Je me suis dit que vous aimeriez savoir ce qu’implique le veganisme en beauté et quels sont réellement les avantages des cosmétiques qu’on dit aujourd’hui « vegan ».

Qu’est-ce qu’un cosmétique vegan ?

Vous pensez sans doute immédiatement aux tests sur les animaux. Évidemment, un cosmétique vegan ne le serait pas s’il avait nécessité des tests de ce genre. Mais cela va bien plus loin encore…

Il n’y a pas de définition officielle de ce qu’est un produit de beauté vegan, mais on peut lister une série de critères auxquels ce dernier doit répondre :

  • La formule du cosmétique ne doit contenir aucune matière animale. Adieu le rouge carmin dans le rouge à lèvres, car il est produit à partir de cochenilles écrasées. Adieu le savon au suif de bovins (ne riez pas, on en trouve partout dans les supermarchés).
  • Le cosmétique ne peut pas contenir non plus de matière produite par un animal. Adieu le miel ou la gelée royale, adieu le précieux lait d’ânesse, et tant pis si vous aimiez le shampoing aux œufs !
  • Un produit vegan n’a pas été testé sur les animaux, et aucun des ingrédients qui le composent non plus. À ce propos, je vous dirai plus loin ce qu’il en est vraiment des tests sur les animaux en cosmétique aujourd’hui.
  • Un cosmétique vegan peut être certifié « Vegan » par un label spécifique, mais ce n’est pas obligatoire.

Vous avez dit « label » ? Eh oui, certains produits vegan veulent le montrer et l’afficher. Alors ils se font certifier [1]. D’autres produits sont vegan « par nature », c’est le cas par exemple d’une bonne huile d’argan vierge qui convient parfaitement aux soins de beauté et qui est 100 % végétale.

Comment savoir si un produit est vegan ?

Si vous voulez reconnaître un cosmétique vegan, voici mon astuce : lisez d’abord la liste des ingrédients ! En Occident, cette liste est affichée obligatoirement sur l’emballage de tout cosmétique. Elle est hélas souvent imprimée en tout petit et en latin, mais on peut quand même la déchiffrer. Elle ne doit contenir aucune matière animale et faire la part belle aux végétaux.

Voici par exemple des mots à repérer qui désignent des ingrédients d’origine animale. Vous les éviterez si vous voulez une beauté vegan :

  • Mel : le miel, dans les baumes en tout genre ou dans certains gels douche
  • Beeswax ou Cera alba : la cire d’abeille
  • Lac, Lactis ou Whey protein : des laits animaux, dans les crèmes hydratantes ou les savons par exemple
  • Sodium Tallowate : le suif de bovin saponifié, dans les savons de grandes marques
  • Carmine red ou C.I. 75470 ou E120 : le rouge carmin
  • Lanolin(e) : émollient dérivé de la laine dans les crèmes hydratantes
  • Squalane, Collagen, Chitosan : ces ingrédients hydratants sont souvent issus des animaux marins
  • Mink oil : la bien connue huile de vison

Cela vous semble un peu compliqué ? Je vous le concède ; c’est d’ailleurs pour cela que je pense que les labels sont loin d’être inutiles. Cela dit, j’aime aussi faire appel à notre bon sens. Si on est face à une huile de beauté ou un produit simple qui ne contient que du gras (baume, crème riche), alors on peut très bien vérifier s’il a une origine végétale ou non. C’est facile car un ingrédient cosmétique 100 % végétal est presque toujours désigné par son nom latin (Argania spinosa pour l’argan, Prunus dulcis pour l’amande, etc.).

Et les tests sur les animaux alors ?

Cela reste une préoccupation pour beaucoup de consommateurs. Plus personne ou presque ne veut d’un cosmétique qui a nécessité la mort d’un lapin ou d’un rat, et même parfois d’un chat. On veut certes des cosmétiques sécurisants, mais on ne veut plus de tests sur les animaux ! Cela tombe bien car depuis 2013, en Union européenne, il y a officiellement en cosmétique interdiction formelle des tests sur animaux. Ceci concerne tant les ingrédients d’un produit que le produit lui-même.

En Europe, il n’y a donc plus aucun cosmétique testé sur les animaux. C’est bien ça ? Minute papillon, car il existe hélas une incohérence réglementaire… Si un ingrédient utilisé en cosmétique l’est aussi couramment dans l’industrie, et ce en grandes quantités, alors cet ingrédient tombe sous deux réglementations : la réglementation cosmétique ET la réglementation REACH.
La réglementation cosmétique interdit les tests sur animaux, mais REACH les réclame pour prouver l’innocuité d’un produit ! C’est dingue, n’est-ce pas ? Je vous rassure, il n’y a pas tant d’ingrédients cosmétiques concernés. Pas tant, mais il y en a…
Face à cette brèche dans la loi, la Commission européenne dit que ce sont les états membres qui doivent veiller et trancher quand c’est nécessaire. Cela revient à dire que chaque pays membre sera responsable d’interdire tel test sur les animaux ou pas. Résultat ? Personne ne s’y retrouve et les plus sensibles à la cause animale préfèrent avoir recours à des cosmétiques certifiés bio, vegan, ou lauréats de la Mention Slow Cosmétique [2], ces labels n’acceptant pas les tests sur les animaux. Ouf !

Voici donc deux petits repères qui pourront vous être utiles dans les rayons :

  • Le logo Leaping Bunny : ce logo émane du CCIC (une association anglo-saxonne qui défend les animaux). Il est assez répandu en cosmétique et atteste l’absence de tests sur les animaux.
logo leaping bunny
  • La Mention Slow Cosmétique : cette Mention émane de l’Association Slow Cosmétique qui interdit les tests sur les animaux en amont et en aval.
logo slow cosmétique
Attention, ces deux logos garantissent un produit sans test sur animaux, mais pas un cosmétique vegan. Pour un cosmétique 100 % vegan, souvenez-vous qu’il ne faut que du végétal ou du minéral !

Vous avez envie de vous préparer un soin de beauté vegan pour hydrater votre corps et votre visage ?

Voici ma recette très simple pour 100 ml de produit :

  • Dans un bocal de 100 ml au moins, bien propre et désinfecté, versez 8 cuillères à soupe rases de gel d’aloe vera pur, de bonne qualité.
  • Versez ensuite 2 cuillères à soupe d’huile végétale (amande ou olive sont parfaites).
  • Ajoutez 20 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie ou, si vous n’en avez pas, d’extrait de vanille utilisable en cuisine. Versez aussi une pincée d’amidon de maïs bien fin si vous le pouvez, car cela liera mieux la préparation.
  • Fermez bien le bocal. Agitez dans tous les sens et très vivement pendant 3 minutes. Vous obtiendrez alors une espèce de crème légère très facile à utiliser pour les jambes sèches, les bras et les flancs qui peuvent tirailler.

A bientôt,

Julien Kaibeck

Les articles similaires

COSMETICA NATURAL ESTEPONA

Please follow and like us:
Follow by Email
Facebook
Facebook
Google+
Google+
http://news.google.com/news/url?sa=t&fd=R&ct2=es&usg=AFQjCNHyO1aHfKxQ8Q6PVNBXYk0tr1UGDw&clid=c3a7d30bb8a4878e06b80cf16b898331&ei=Rp-lWKiPPJawzAapmKbYBg&url=https://www.lettre-beaute-au-naturel.com/passerez-aux-cosmetiques-vegan/
YouTube
YouTube
Instagram
LinkedIn
Pinterest
RSS
SHARE

Deja un comentario

简体中文EnglishFrançaisDeutschItaliano日本語मराठीNorsk bokmålPortuguêsРусскийEspañolSvenska
Follow by Email
Facebook
Facebook
Google+
Google+
https://www.lacosmeticanatural.com/passerez-vous-aux-cosmetiques-vegan-lettre-beaute-au-naturel
YouTube
YouTube
Instagram
LinkedIn
Pinterest
RSS
SHARE